Comme elle vient

Après une belle sortie Land Art avec Karen au bord de la rivière du Bono… Une sortie pleine de sensations où finalement, en se retirant la mer nous a fait un beau cadeau. Des surprises comme on peut en voir souvent en se donnant du temps et de l’espace. Impossible de prendre des photos… Comment aurait-il été possible d’immortaliser ces belles émotions ? Et voilà, je ne peux que vous dire, je ne peux vous montrer. Cela a-t-il le même niveau d’intensité pour nous qui sommes baignés d’images et de vidéos ?… Ce sera alors autre chose. Il est parfois bon de laisser chacun s’imaginer et peut-être faire naitre une émotion toute personnelle. Une autre manière de transmettre ?

Changer de regard pour changer de monde

P1000177

J’ai souvent marché le long de cette rivière. Cette été, elle m’offre sa fraîcheur, sa tranquilité et sa fluidité : une invitation à la rêverie. J’ai souvent remonté son courant les pieds dans  l’eau attentive aux sons, à la faune.

Et ce matin, tranquillement sur son lit d’algues, il attendait. En un instant, cette pierre immergée était transformé et m’a transformée : l’émotion de la rencontre ! J’ai alors plongé les mains dans l’eau à la recherche d’un cailloux blanc. Puisqu’il avait changé mon regard, je lui en offrait un. Un petit point blanc, c’est tout. Je l’ai laissé à ses rêves et je suis repartie dans les miens. Je sais maintenant que le long de cette rivière, il attend d’autres promeneurs.

“Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux” M. Proust