Déchets ? Ordures ?

Belle journée d’hiver. Un soleil radieux et une température de gueux… Bien emmitouflée me voilà partie faire mon petit tour de paradis… au bord de l’eau… tranquille.

Et là, effroi… Découverte macabre de mille cadavres ! Je ramasse les sacs plastiques, les cordelettes de nylon, les poches à huitre… Je fais mon colibri. C’est le cas de le dire, une toute petite goutte dans l’océan. Je rentre avec mon vilain butin pour le déposer près d’une poubelle. Je rencontre alors un couple en ballade. Ils pensent au 1er abord que je reviens d’une pêche à pied d’un tout autre genre… genre fameux, délicieux et qui s’apprécie entre amis.

“Bonne pèche ?” C’est alors qu’ils découvrent le sacré butin.

“Ah !… des ordures” jettent-il dégoutés.

Et oui, je ne sais pas pourquoi le mot “ordure” m’a marqué, étonné : trop dure l’ordure ? plus tempéré le déchet ? En tout cas, les oiseaux, eux, ne philosophent pas des masses quand ils se prennent les pieds dans ces nasses !

2016-01-17 12.28.43 (1)

Jeux avec une méduse…

L'oeil du photographe 2 l'oeil du photographe 1 Jeu de ballon

 

Et tout à coup, la méduse n’est plus cette espèce menaçant mes baignades de l’été. Elle était magnifique dans cette eau translucide de Locmariaquer. Elle venait de mettre au jour une ribambelle de jeunes méduses. Spectacle magnifique en bordure de plage.

Do not re-use

jetable ou injectable

Do not re-use” ! Mais la nature ne sait pas lire !…

Une image de notre société de consommation, société du “tout jetable”, jeté…même à la mer.

“Piquouser” que nous sommes par les publicités et les marchands de bonheurs éphémères, les déchets eux ne le sont pas et la mer nous renvoie une bien triste image !

Quelle contradiction entre ces seringues porteuses d’espoir et de guérison et la contamination certaine de centaine d’animaux par ces plastiques durables. Un monde se perd en se cherchant.

Diversité

Filets

La diversité attire le regard. l’éclat des couleurs avive l’oeil. Je ne sais pourquoi ces filets au fond d’une benne m’ont évoqués la diversité. C’est ensemble qu’ils sont beaux et c’est ensemble qu’ils se renforcent l’un l’autre. Vouloir les différencier se traduirait par un véritable déchirement.

Jouer des complémentarités et des différences pour devenir plus beaux et forts ensemble, c’est notre gage d’humanité. C’est aussi souvent bien compliqué. Sachons voir la diversité sous nos yeux pour nous permettre d’apprécier celle que nous vivons.