Déchets ? Ordures ?

Belle journée d’hiver. Un soleil radieux et une température de gueux… Bien emmitouflée me voilà partie faire mon petit tour de paradis… au bord de l’eau… tranquille.

Et là, effroi… Découverte macabre de mille cadavres ! Je ramasse les sacs plastiques, les cordelettes de nylon, les poches à huitre… Je fais mon colibri. C’est le cas de le dire, une toute petite goutte dans l’océan. Je rentre avec mon vilain butin pour le déposer près d’une poubelle. Je rencontre alors un couple en ballade. Ils pensent au 1er abord que je reviens d’une pêche à pied d’un tout autre genre… genre fameux, délicieux et qui s’apprécie entre amis.

“Bonne pèche ?” C’est alors qu’ils découvrent le sacré butin.

“Ah !… des ordures” jettent-il dégoutés.

Et oui, je ne sais pas pourquoi le mot “ordure” m’a marqué, étonné : trop dure l’ordure ? plus tempéré le déchet ? En tout cas, les oiseaux, eux, ne philosophent pas des masses quand ils se prennent les pieds dans ces nasses !

2016-01-17 12.28.43 (1)

FiFi la Rouge

Beaucoup de souvenirs d'enfance dans la forêt, à la ferme ou à la mer : mes terrains de jeu grandeur nature. Après une vie trépidante d'ingénieur et de manager dans des groupes internationaux, je prends le temps de revenir aux sources et aux racines. Mon métier d'accompagnement des hommes, des équipes et des organisations est nourri de mon rapport à la nature : la simplicité, la touche qui sublime ou révèle ce qui est parfois sous nos yeux mais que l'on ne voit plus. Être cet observateur et ce "peintre" d'une nature qui nous offre bien plus qu'on ne lui donne pour continuer l'émerveillement de l'enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *