Land Art : Etre au présent

Il m’arrive assez souvent au cours d’une réalisation d’être déviée de ma trajectoire par un objet : une branche… un cailloux dans l’eau… que je vois tout à coup d’une autre manière. Un élément naturel se présente et s’impose à moi. Je « laisse » alors l’oeuvre en cours pour porter mon attention sur cet aléas, sur ce qui vient « perturber » mon regard, le modifier. Et c’est souvent une pépite. Alors ?…

– Soit ma trajectoire est définitivement bouleversée et je me laisse alors emporter par autre élan,
– Soit « l’objet » s’intègre et complète la réalisation en cours, une véritable osmose s’opère.

Faire cela demande une présence au lieu et au moment. L’esprit est présent à ce qu’il fait « ici et maintenant » et se laisse porter plutôt que de diriger. Le cerveau limbique semble avoir pris la main et être en paix avec le cortex qui lui laisse les rennes. C’est une sensation étrange et merveilleuse qui trouve son apogée lorsqu’apparaît la réalisation, sa beauté, sa simplicité.

P1000177

C’est ce qui m’est arrivé lors de cette réalisation. Je “plantais” dans la rivière des racines d’arbres coupées, tordues, noircies par les mois passés sous l’eau quand en me retournant pour aller ramasser une nouvelle racine, j’ai aperçu cette pierre. J’y voyais un visage. Un peu comme Michel-Ange, j’ai sorti l’ange de la pierre. En ajoutant ce petit cailloux : tout était là. Depuis, je ne l’ai plus jamais revu ce visage.

Je retrouve cette attitude lorsque j’écoute et surtout je m’écoute. Non pas sur mes idées, sur les pensées qui me traversent l’esprit mais sur mes émotions, ce que je ressens, lorsque je porte attention à mon corps, lorsque j’identifie ce qui se passe… alors, en me laissant porter par ce ressenti je prend des chemins nouveaux non seulement pour moi mais aussi pour ceux qui m’entourent.

FiFi la Rouge

Beaucoup de souvenirs d'enfance dans la forêt, à la ferme ou à la mer : mes terrains de jeu grandeur nature. Après une vie trépidante d'ingénieur et de manager dans des groupes internationaux, je prends le temps de revenir aux sources et aux racines. Mon métier d'accompagnement des hommes, des équipes et des organisations est nourri de mon rapport à la nature : la simplicité, la touche qui sublime ou révèle ce qui est parfois sous nos yeux mais que l'on ne voit plus. Être cet observateur et ce "peintre" d'une nature qui nous offre bien plus qu'on ne lui donne pour continuer l'émerveillement de l'enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *